Editorial

Vint’anni di passione


Esse per cresce ...
par Joseph Santana

L'avemu sunniatu, é e squadre aiaccine e bastiacci l'hanu fattu . Hè una tamanta gioia di pudè
festighà i vint'anni di l'almanacu corsu di ballo incù quelli chi hanu resu pussibule stu soniu .
Avà cì toca à esse, per cresce.


D’autres personnages l’ont également rêvé. En secret ou publiquement, ils manifestent leur attachement pour notre football. Pour célébrer nos 20 ans, nous avons décidé de leur confier l’edito


us corteFrédéric ANTONETTI"Le football Corse, je l'ai connu de l'intérieur dans toutes les catégories, de pupilles à junior en passant par la DH, ensuite comme entraîneur en PH A et entraîneur au centre de formation du Sporting, puis des pros en 1993, ce qui coïncide avec la naissance du Guide du Football Corse. Aujourd'hui, je suis les résultats, qui sont très bons depuis deux mois, et je constate qu'il se porte de mieux en mieux. La passion est sans doute le maître mot pour qualifier ce football, car compte tenu de la démographie et de l'économie de la Corse, s'il n'y avait pas cette passion, il n'y aurait plus de football. Car c'est cette passion qui le tire vers le haut et qui fait qu'à un moment donné, le football Corse est en haut de l'affiche. Le succès du football Corse vient sans doute de la qualité du travail et de la passion de ceux qui s'en occupent. Vu d'ici, je sens qu'il y a un bel engouement autour des clubs. En ce qui concerne les raisons de ce succès, je fais confiance à ceux qui vivent de foot au quotidien et au Guide du Football Corse qui suit cette évolution depuis 20 ans, pour me les expliquer. Car ce n'est pas à moi, qui vis les choses de loin, de porter un jugement précis. Je souhaite donc un bon anniversaire du football Corse et que l'on puisse le retrouver encore dans 20 ans avec la même passion

courbisRolland COURBIS" Sans faire de belles phrases, et contrairement à ce qu'on a pu penser un certain moment, le football Corse est tout simplement immortel, et la passion des Corses, que j'ai la chance et le plaisir de bien connaître pour le foot, est plus forte que tout. Que ce soit du côté de l'Ajaccio ou du côté de Bastia, on a pu penser que ces clubs allaient disparaître, eh bien non ! Premièrement, ils ne disparaissent pas et deuxièmement, on arrive à voir aujourd'hui un Sporting et un ACA en ligue 1, un Gazelec en ligue 2 et un CAB en nationale. Compte tenu des difficultés actuelles, cela constitue un exploit que je suis avec une particulière affection. Et ce d'autant plus que mon attachement à la corse a 20 ans de plus que le guide du football corse, puisqu'il date de l'époque où, avec la réserve de l'Olympique de Marseille, je m'étais rendu à l'Île-Rousse. Aussi, compte tenu de ma carrière footballistique ou humaine, il est impossible pour moi d'être insensible au football corse. Je souhaite donc au Guide du football Corse que l'on puisse se retrouver non pas dans 20 ans, mais dans 10 ans pour fêter les 30 ans avec des clubs corses en bonne santé et ce malgré la crise

lfpJean René MORACCHINI : Président de la ligue corse de football: Les clubs ne veulent pas simplement un changement de personne à la tête de la Ligue, il faut certainement redynamiser un peu tout ça. Ce que j’aimerai, c’est remettre le football de la rue en valeur, créer des plateaux d’animation où l’on puisse attirer beaucoup de fans, essayer d’augmenter notre nombre de licenciés, qui comme vous le savez, est un peu en perte de vitesse. Même si nous sommes en-dessous de la perte enregistrée au niveau national. Il faut aussi pénétrer le milieu scolaire où nous avons quelques difficultés actuellement, en concertation avec les chefs d’établissements.
Le Guide du Football Corse permet de rassembler toutes nos équipes.On a tous les éléments chez vous, c’est un peu une référence, car les journaux et le public ont tendance à séparer club par club , et là nous avons une synthèse globale et très objective..
Le Fair-play, j’y tiens énormément. Lorsque je vois ce qu’il se passe lors d’un derby, avec des rivalités exacerbées, nuisibles à notre football, je suis entièrement avec vous. Nous allons aussi insister là-dessus,
c’est une des valeurs fondamentales pour moi, et je vous félicite d’accentuer ce problème là.